Sel, gras, acide, chaleur - Série (2018)
Sel, gras, acide, chaleur - Série (2018)

Série Mini-série et documentaire 1 saison (terminée) Netflix 45 min 11 octobre 2018

Chef et écrivain culinaire, Samin Nosrat explore le monde selon les quatre axes d'une cuisine réussie, et prépare des mets superbes dont elle nous confie les secrets.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie Sel, gras, acide, chaleur torrent



Samin Nosrat a connu un succès mondial pour son livre du même nom et propose un voyage gastronomique à travers la Ligurie (Italie), le Japon, le Mexique et la Californie pour développer la cuisine selon ses 4 piliers de base : sel, gras, acide, chaleur

Le traitement du sujet selon ces 4 thématiques est original et semble s'adresser à un public averti. On salive d'avance de tout connaître sur les fonctions et l’utilisation des différentes cuissons au sel, des techniques d'équilibre de l'acidité d'un plat ou du choix d'une matière grasse surprenante pour la cuisson d'un légume...

Malheureusement, c'est sans compter une approche très américanisée du documentaire, qui commence par surprendre, avant d'agacer et de virer à la farce grotesque.

Servi par une superbe photo et une réalisation riche en couleur, le film est esthétisant à souhait (recette netflix). Cela met bien en avant la beauté des aliments et des lieux visités, mais flirte légèrement avec le toc par moment. C'est cependant l'aspect le moins dérangeant du côté américain de la série.

Point nettement plus ennuyeux, on n'y apprend absolument rien : le néant total et absolu. Les techniques culinaires proposées s'adressent généralement à des enfants de maternelle ( il faut goûter ses préparations, un manque d'acidité rend un plat indigeste, on ne met pas les aliments dans la flamme quand on fait une cuisson au BBQ,...)

Quand certaines approches sont plus originales, elles ne sont portées par aucune explication, on verra ainsi la cheffe enduire ses côtes de boeuf d'un bon kilo de sel avant cuisson à la braise sans explication approfondie (pour la tendreté on fait comment ?)

En parallèle, la mise en scène perpétuelle de Samin Nosrat, en proie à une sorte de "névrose du tasting", trépignante d'impatience devant chaque préparation vire à la triste pantomime. Elle se transforme peu à peu en prédatrice de toute source de carbone terrestre, glapissant, entre deux déglutitions, des ridicules et bigleux "Oh my gosh, so tasty". La scène la plus culte reste son extase orgasmique alors qu'elle est en train de bouffer du varech à même la barque devant un pêcheur japonais médusé.

Le doute s'insinue en moi, cette série est-elle sérieuse ?

Il faut attendre l'ultime épisode californien pour voir Samin faire le tour des popotes de son quartier et nous permettre de répondre à la question. Sa cuisine repose sur des principes simples (pas de prise de tête avec la découpe des légumes, la balance des épices et toutes ses c...) :

1) blanchir les légumes dans de l'eau avec du sel, si la cuillère ne flotte pas, rajouter du sel 2) enduire les légumes d'huile d'olive, passer au four fort pour caraméliser 3) sortir du four mettre de l'huile d'olive, du fromage 4) prendre une botte de coriandre sans la découper, poser la botte sur les légumes en tas dans l'assiette 5) rajouter de l'huile et du sel 6) se baffrer le tout à même le plan de travail en rajoutant de l' huile et en jappant des "oh my god"