The Testament of Sister New Devil - Anime (2015)
The Testament of Sister New Devil - Anime (2015)

Anime Action, fantastique, animation 1 saison (terminée) Tokyo MX 25 min 8 janvier 2015

L’histoire nous entraîne dans le quotidien ecchi de Toujo Basara, qui se retrouve à vivre avec 2 belles-sœurs, suite au remariage de son père. Cependant, les sœurs Mio & Maria, sont en réalité de jeunes Démons. L’une est la Démon-Reine et l’autre une Succube. Mais Basara fait partie du clan des Héros, qui est l’ennemi naturel des Démons. Et un incident conduit Basara au rang de Maître de Mio. Malheureusement, la vie de l’adolescent est loin d’être de tout repos puisque Mio est poursuivie par les autres tribus de Démons et les clans des Héros.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie The Testament of Sister New Devil torrent



Si vous m’avez en tant qu’éclaireur vous devez savoir que j’aime la japanimation. L’histoire d’amour dure depuis quelques années maintenant et même si la flamme ne brûle pas avec la même intensité qu’il y a deux ans, elle est toujours là, avec de superbes productions pour la raviver comme par exemple Shigatsu wa Kimi no Uso. Et puis il y a les productions dont je devrais en avoir rien à foutre. En effet, parmi la vingtaine d’animés qui sort chaque saison, on retrouve toujours plus ou moins la même chose, le harem-ecchi à la con, l’adaptation du shojo ultra mignon où une gamine a dessiné en rose sur toutes les planches d’animation, le slice of life avec 3-4 filles qui vont faire des conneries dans une salle de classe tout en étant toutes moe comme il faut et enfin il y a les animés qui sortent plus du lot… Mais rien que sans ces derniers vous avez bien 75% de ce qui sort par saison.

Mais ici je ne suis pas là pour casser du sucre sur cette grille de planning faite pour répondre à l’attente des consommateurs, je suis là pour critiquer la débilité d’un genre. Je vous invite avant tout à lire ma « critique » sur Mahou Sensou : http://www.senscritique.com/serie/Magical_Warfare/critique/32886318 car c’est à partir des idées présentes dans cette dernière que je vais étaler mon propos.

Donc comme je le disais des auteurs sans talent ont pu être publiés, des mecs sans idées et sans aucun but si ce n’est se branler la nouille en pensant aux personnages qu’ils mettent en scène. Bien sûr il ne faut pas généraliser ce propos mais il suffit de voir la quantité de LN qui sort chaque mois avec pour scénario et genre un copié/collé d’une autre œuvre pour se rendre compte que cette industrie va mal… ou trop bien. Par contre, reprendre des éléments d’une intrigue existante n’est pas une mauvaise chose si ces dernières sont bien utilisées. Cependant je pense qu’il y a un principe de base qui n’est pas respecté dans les LN que ce soit par la volonté de l’auteur ou de l’éditeur.

Quand on écrit un roman on peut le baser autour de plusieurs choses : son personnage principal, son univers, son intrigue,… Dans tous les cas il faut que la base soit suffisamment solide pour commencer l’écriture. Souvent les LN sont basés autour de leurs personnages principaux et leur relation. Il faut donc bien écrire ces personnages pour que leur caractère évolue au fur et à mesure des arcs scénaristiques. Prenons un exemple que tout le monde connaît : Harry Potter. Dans le 1er tome comment perçoit-on les personnages ? Ron est le peureux, Hermione l’intelligente et Harry le héros plutôt courageux qui a un bon cœur. Au fur et à mesure que l’histoire avance, les personnages se développent et tous sont amenés à changer aux travers des aventures qu’ils vivent. Ce que je veux mettre en avant ici c’est que lorsqu’un livre commence, pour que le lecteur puisse appréhender les personnages, il faut les définir à travers un trait de caractère bien particulier. A ce jour la meilleure utilisation de cette astuce que j’ai pu voir c’est dans Blanche Neige avec les 7 nains dont le nom définit le caractère. Imaginez si on appellait ces personnages John, Jack, Michel,… Ca n’aurait aucun sens, on nous fait donc comprendre directement quel personnage va faire quoi.

Cependant la politique des LN ecchi-harem est différente. Un personnage sera toujours défini par un seul trait de caractère. UN SEUL. Certains LN sont des exceptions qui confirment la règle comme Spice and Wolf, Fate Zero ou encore Utsuro no Hako. Donc en gros dans chaque ecchi-harem vous aurez la tsundere (googlez si vous connaissez pas), la timide, la nympho, insérer ici un cliché de votre choix,… C’est cette base tangible et écrite à la va-vite qui va donc servir de pilier central à toute l’histoire. Le but de cette histoire d’ailleurs ? Euh bah on s’en fout on va mettre des pouvoirs magiques, des anges, des démons, des sœurs, des épées, de l’action, bref tout ce qui pourra combler et permettra au héros de capturer des filles comme on capture des Pokemon.

L’auteur va donc permettre à chaque héroïne, qui vont bien sûr s’additionner à chaque tome hein, de développer l’ensemble de son caractère à travers une histoire écrite spécialement pour elle. C’est l’arc scénaristique du personnage X donc, mais une fois ce personnage un peu plus développé en principe il va pouvoir aider le héros dans les quêtes qui vont suivre… Que nenni, ici le personnage restera identique, il ne changera pas ou presque, il n’aidera en rien le héros par la suite et n’apportera rien à l’intrigue car une fois que l’arc est fini, on enchaine sur un autre sans transition nécessaire. D’un côté ça permet à l’éditeur de stopper la production quand il veut car chaque livre est une entité à part entière mais d’un autre ça tue la créativité de l’auteur en lui imposant des barrières strictes et infranchissables. Donc une fois que la fille de l’arc scénaristique 1 sera développée, on la mettra de côté. Elle sera là hein, mais rien n’aura changé dans la relation, elle était déjà amoureuse ou alors elle l’est devenue et ça s’arrêtera là. Vous pourrez revenir pour l’arc scénaristique 28, elle n’aura pas changé. Vous l’aurez compris c’est un problème, un personnage sans personnalité est un personnage auquel on ne peut s’attacher. Et c’est là qu’est la parade du genre, ce personnage doit correspondre à un trait de caractère qui plaira au lecteur. Il y a pleins de poncifs dont les japonais sont fans et certains sont des fétichistes assez féroces donc leur fournir un personnage qui correspond à leurs attentes les fera frissonner de plaisir. Il faut aussi que le personnage soit calqué sur un modèle féminin spécifique comme la fille aux gros seins, celle qui a des lunettes, la timide, la loli,…

Donc là on me dira que si ça marche pourquoi pas ? Ca rapporte de l’argent après tout. C’est bien ça le problème ! Certes les éditeurs et auteurs ont un rôle à jouer là-dedans, mais ceux que je ne comprends pas, ce sont les acheteurs. Pourquoi ça gonfle tout le monde les séries policières Les Experts-like ? Parce qu’on l’a déjà vu, revu et rerevu ! Et bien là c’est pareil, toutes les intrigues ont été explorées, tous les types de fille, seul intérêt de ces livres je le rappelle, ont été mises en avant… Alors pourquoi continuer d’acheter ? Quand je demande aux gens pourquoi ils regardent Shinmai Maou no Testament j’ai souvent la même réponse : « C’est marrant, pas prise de tête » et à chaque fois ça me fait bondir. Les séries marrantes et pas prises de tête peuvent être des séries comme Kill la Kill, qui s’apprécient quand on range le cerveau au vestiaire et qu’on accepte le délire général. Car oui le délire général de Kill la Kill est un poil ingénieux et n’est pas une resucée bidon. Surtout que l’humour de Shinmai Maou… si le toucher de seins ou encore voir des filles jouir avec une magnifique bannière de censure vous fait rire alors qu’on a déjà vu ça des milliers de fois je ne peux pas grand chose pour vous. Je pense que si les gens ont regardé l’animé, comme moi, c’est pour une seule chose : voir jusqu’où ils allaient aller. Cette série se rapproche plus du hentai qu’autre chose alors forcément je voulais voir le délire poussé à fond comme le faisait Highschool of the Dead avec la scène du sniper qui était hilarante et montrait bien que les auteurs étaient conscients de ce qu’ils faisaient, un harem avec des zombis, du sang et des seins en somme. Sauf que les animés comme Highschool DxD et Shinmai Maou oublient totalement ce petit truc qui pourrait les aider à devenir regardable. Les scénarios sont souvent très sérieux avec des histoires de vengeance et des passés tellement profonds qu’on peut voir Adèle y rouler.

Bref ces animés n’apportent rien et me font soupirer quand bien même je les regarde, une fois par an, pas plus après je sature. Le dernier point que je voudrais aborder est plus délicat, c’est une phrase sur un forum qui m’a fait tilter. Il s’agissait aussi d’un ecchi-harem dont je tairais le nom et le mec disait « Je suis déçu qu’une des nanas meure, je voulais que le héros les aient toutes dans son harem ». Pour moi ici il y a un gros problème, c’est celui du mainstream. Ces séries ne servent qu’à banaliser un paysage qui n’a pas du tout besoin de ça. Il faut que le héros couche avec toutes les nanas, il faut que le héros, à un moment, tombe sur les seins de l’héroïne et que cette dernière lui mette une claque,… Ces enchainements de scènes et de répliques qu’on a déjà revues des milliers de fois et qui font grincer des dents. La fameuse réplique « kocchi no serifu da » qu’on pourra traduire par « C’est ma réplique ! » qui ressort à chaque fois qu’il y a un imbroglio et qui me fait vomir n’est qu’un des nombreux exemples.

J’ai de plus en plus l’impression de revoir des clichés. Des clichés qui s’avèrent de plus en plus « nécessaires » dans une industrie qui semble trop calibrée. Alors quand je vois qu’un animé qui a une animation de merde, des personnages en mousse, des musiques gavantes, une histoire à chier et plein d’autres problèmes va avoir une saison 2, je monte au créneau. Comment quelque chose sans aucun intérêt et qui a déjà été fait trop de fois peut avoir les fonds pour une 2ème saison quand d’autres animés attendent une vraie suite nécessaire ?! Comment peut-on laisser la saison 2 de Spice and Wolf se terminer au milieu d’une intrigue sans avoir de suite alors qu’un animé qui se termine par un méga gang-bang général va en avoir une ? Comment les gens peuvent-ils continuer à acheter ce qui remplit déjà leurs étagères ? Comment peut-on espérer d’un avenir meilleur quand on voit ça ? Il y a quelques temps je ne me posais pas la question, mais maintenant je me le demande…