Ride Your Wave - Film (2021)
Ride Your Wave - Film (2021)

Film de Masaaki Yuasa Animation, comédie, drame 1 h 35 min 24 février 2021

L’histoire est centrée sur les relations entre Hinako, qui s’est installée dans une ville côtière après son entrée à l’université, et Minato, un jeune pompier doté d’un sens aigu de la justice. Suite à un incendie dans la ville, Hinako et Minato se rencontrent. Alors qu'ils passent de plus en plus de temps à surfer ensemble, Hinako se sent attiré par Minato, qui se consacre à aider les autres.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Ride Your Wave torrent



Près de la mer, sur un de ces rivages Où chaque année, avec les doux zéphyrs, On voit passer les amours volages Qui, bien souvent, n’apportent que soupirs,

Nul ne pouvait résister à leurs charmes, Nul ne pouvait braver ces yeux vainqueurs Qui font couler partout beaucoup de larmes Et qui partout prennent beaucoup de cœurs.

Une jeune femme d’ailleurs, prise dans ses chaînes, Lui défunt, ôté par la mer, elle blême Perdue entre son cœur et le réel.

Debout, seule et triste, bloquée sur la Terre, Se penchant sur les flots meurtriers Elle depuis toujours amie de la mer Dévasté, lui atteignant l’empyrée

Pour seule souvenir une comptine marine, Qui a l’immense surprise, fait ressurgir L’amant vaillant si chère à sa poitrine, Une nouvelle prison, loin d’abréagir.

Nouvelles aventures, nouveau départ Et le soir, la lune chante les louanges Nouvelles mésaventures, nouveaux déboires Deux amants finalement bien étranges

Quand ils passent près des salles de danse, Qu’ils entendent l’orchestre résonner, Malheur, danser ils n’en ont pas la chance Que de l’eau pour leur permettre de pleurer

Il lui dit alors: « Que le monde est cruel! Avec moi ni bonheur ni liberté C’est pour vous une relation peu factuelle, Avec moi, c’est seule que vous mourrez! »

Le cœur s’arrêta, la tristesse fut immense, Presque autant que la libération Un adieu solennel non sans souffrances Peut être la fin à la malédiction

Fin de la misère, Fin de l'extravague Enfin plus de larmes pour la submerger Maintenant elle peut chevaucher sa vague Alors pourquoi continue-t-elle de pleurer ?

Texte inspiré de "Au bord de la mer" de Guy de Maupassant

Quand tu regardes la surface de l'eau, elle scintille comme un milliard d'étoile