The Dark Pictures : Man of Medan (2019) - Jeu vidéo
The Dark Pictures : Man of Medan (2019)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Supermassive Games et Bandai Namco Games PlayStation 4, Xbox One et PC Aventure et fiction interactive 30 août 2019

Premier épisode de la série de jeux d'horreur cinématographique "The Dark Pictures Anthology", développé par les créateurs d'Until Dawn.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux The Dark Pictures : Man of Medan (2019) torrent



Man of Medan est le premier épisode du jeu intitulé The Dark Pictures Anthology et est développé par Supermassive Games, le papa du génialissime Until Dawn.

Pour placer l'histoire dans son contexte, le jeu s'inspire du tragique événement qui se serait passé entre 1947 et 1948, où un navire nommé l'SS Ourang Medan aurait sombré avec son équipage à bord. Bon rentrons un peu plus dans les détails : L'histoire est très controversée car le nom de ce navire ne figure dans aucun registre et l'histoire a été relayée dans différents journaux, cependant les sources indiquent des dates différentes. Selon un rapport de la CIA (qui est dans cette histoire la source la plus fiable), un SOS en morse est envoyé par le S.S Ourang Medan, ce message disait : « Tous les officiers y compris le capitaine sont morts, couchés dans la salle des cartes et sur le pont... probablement toute l'équipe est morte », le message se terminant par « Je meurs ». Un navire de secours anglais et malaisien partent à la recherche de l'épave du S.S Ourang Medan. Les secours feront le rapport suivant : « Leurs visages froids étaient tournés vers le soleil, la bouche ouverte et les yeux grands ouverts... Tout le monde était mort. Même le chien du navire, un petit terrier, sans vie, les dents découvertes de colère ou d'agonie. »

L'histoire du jeu prend place aujourd'hui, soit 70 ans après le drame, où 5 jeunes adultes cherchent un trésor qui serait supposément caché dans ce fameux navire. Le joueur contrôlera donc à tour de rôle les différents personnages de l'histoire et fera différents choix qui affecteront sa partie. Quelle sera sa relation avec les autres joueurs, quels seront leurs caractères, par quel chemin le joueur passera t-il, mais bien sûr qui survivra et qui mourra.

Pour ceux qui me connaissent, vous savez que je déteste comparer, pour ceux qui ne me connaissent pas, ben maintenant vous le savez ! Mais dans ce cas là je suis obligé de comparer à Until Dawn, parce que les développeurs font tout pour qu'on fasse la comparaison. C'est le même gameplay, y a encore des sortes de totems, il y a une sorte de simili du fameux « Ne pas bouger », il y a encore ce personnage qui brise le 4ème mur, autant dans Until Dawn ça a du sens, autant dans Man of Medan ça n'a aucun sens. Dans Until Dawn on contrôle le psychopathe quand on parle au psychiatre, il s'adresse à la fois au joueur et à la fois au psychopathe ! Là il ne s'adresse à personne à part le joueur, du coup on perd le côté intéressant et il nous répète juste le principe avec lequel tous les joueurs sont bien familiers maintenant, alors oui l'interprète est bon, mais le personnage n'est vraiment pas utile, d'ailleurs son interaction avec le joueur est très limitée, il se contente de répéter qu'il y a des choix et des conséquences, là où dans Until Dawn on avait différents scarejump suite à notre conversation avec lui, et sa salle évoluait selon nos réponses. Là il n'y a rien, vraiment ce personnage est totalement inutile. Oh et on se rend compte que le jeu va faire un simili d'Until Dawn dès le générique... c'est le même qu'Until Dawn, juste interprété différemment, on a aussi un simili d'Hayden Panettiere avec un personnage quand même moins intéressant et moins surprenant. ENFIN BREF, rentrons réellement dans la critique !

L'histoire est pas très intéressante, on se contente de survivre mais l'histoire du bateau est beaucoup trop secondaire et la révélation finale est très sympathique, recherché, mais vu qu'on s'en fout de l'histoire du début à la fin, ben ça n'a pas vraiment d'impact, enfin si excusez-moi le seul impact que ça a c'est de relâcher toute la tension, enfin le peu de tension qu'il y avait. Au final c'est le même problème qu'Until Dawn, on a la révélation et à partir de là, le joueur décroche complètement sans en dire plus, à partir de ce moment là il ne se passe plus rien. Alors oui ils essayent, on a des journaux de bord, des lettres, on voit un peu la dégradation de l'état mental de l'équipage, mais c'est clairement pas assez tordu, pas assez choquant et pas assez graveleux alors qu'ils savent y faire dans le graveleux.

Le côté horreur, on sent qu'ils veulent mettre une tension, mais de par ce manque d'audace et de graveleux, je n'ai pas été oppressé, je ne me suis pas dit « Là ils vont vraiment trop loin » et on retrouve ce côté « Ah mais en fait j'ai eu peur pour rien, c'était pas un ennemi, c'était simplement un animal, ou alors mon pote qui voulait me faire peur ! » alors ça marche dans Until Dawn parce que ça prend 1h30 sur les 10h de jeu, là pendant 3h c'est des peurs inutiles et au bout de la 4ème et dernière heure, on a un rush pas possible où tous les personnages sont en danger. C'est peut être que mon avis, mais les nouvelles, les courts métrages, séries à une dizaine d'épisodes ou bien pour le coup un épisode d'un jeu qui dure 4h... c'est pas pour faire « Bouh, ah je t'ai bien eu ! » pendant 3h, enfin tu poses les personnages, tu prends un set up de 30 minutes et après s'il vous plait messieurs les développeurs mettez les joueurs en angoisse ! Même si y a des morts dans le jeu, je n'arrive absolument pas à me sentir en danger alors que pourtant on est en huis clos ce qui est censé renforcé ce sentiment de ne pas pouvoir s'échapper de cette situation.

Toujours dans le côté horreur, Until Dawn était un gros hommage à tout ce qui avait été fait dans le domaine, donc on a des références à Scream, La cabane dans les bois, The Descent, The Inkeepers, La colline a des yeux, Souviens-toi l'été dernier, Saw, etc... c'était un gros délire qui fonctionnait bien, c'était assumé et ils avaient portés la chose jusqu'au bout, rendant le tout à la fois WTF mais crédible. Par contre dans Man of Medan, c'est très cheap. Ils font pas mal de références dans des scarejumps, mais on sent qu'ils se prennent beaucoup trop au sérieux, rendant le tout beaucoup trop lourd. Je me rappelle d'ailleurs encore de pas mal de scènes où je m'étais chié dessus dans Until Dawn, par contre Man of Medan peut être une scène mais voilà pas si choquante que ça.

Toujours dans les défauts, bon ben il ne se passe rien comme je l'ai dit c'est simplement 5 individus tentant de survivre dans un navire hanté on apprend quelques trucs qui ont fait une très belle jambe à mon cheval, et du coup ben il y a 0 climax, c'est plat du début à la fin, on prend un électrocardiogramme et on peut constater que malgré quelques battements par ci par là, le scénario est bel et bien mort-né.

Bon je vous rassure tout n'est pas à jeter, les relations entre les personnages fonctionnent bien, les personnages en eux mêmes sont appréciables, moins clichés que ceux qu'Until Dawn, mais paradoxalement ont un caractère moins marqué, donc ce sont finalement des personnages moins marquants. J'ai perdu 3 personnes durant ma partie, mais ça ne m'a strictement rien fait à part pour un personnage mais parce que j'aime beaucoup son interprète, donc encore une fois cela n'a rien à voir avec le personnage en lui même qui reste cependant très cool. On a aussi le droit à l'une des plus belles remballes de l'histoire du jeu vidéo, le dialogue est parfait : « - Comment est la mer ? - Grande et bleue. - Comment est le ciel ? - Plus brillant que toi. »

L'effet papillon aussi est relativement bien travaillé, la réaction en chaîne peut mettre du temps à arriver mais il est logique et on comprend où ils veulent en venir, je referais quand même le jeu pour voir les « limites » de l'embranchement, on sent qu'il y a un réel investissement de la part de l'équipe derrière le principe de l'effet papillon. L'ambiance est quand même relativement travaillée, un peu comme dans The Haunting of Hill House il y a quelques « surprises » cachées un peu partout et des effets d'optique fortement agréables, même si cela ne fonctionne pas vraiment les fantômes que l'on voit ont tout de même un certain travail, tout comme les décors dans lesquels nous naviguerons. Cette idée de prendre une histoire réelle et partir dans un délire comme ça est très audacieuse,, ils auraient pu prendre un bateau fantôme fictif ou alors super connu comme le Mary Celeste ou bien le HMS Resolute, mais non ils ont pris le SS Ourang Medan qui en plus est une histoire très controversée.

Voilà malheureusement on a fait le tour des points positifs, le jeu souffre d'un cruel syndrome de comparaison, ils ont voulus refaire Until Dawn, mais ce n'est pas la même âme, il se passe pas grand chose, on reste un peu sur notre faim. Cela n'aurait peut être pas été le cas si ils avaient lâchés tous les épisodes en même temps, mais ce n'est pas le cas, du coup il y a ce sentiment d'inachevé, de précipitation alors qu'ils avaient leur temps. Ils auraient même pu faire un jeu au prix classique à savoir 50€, 8h par épisode (il y avait vraiment moyen de faire quelque chose de plus long et travaillé autour du Ourang Medan), mais on se retrouve avec 3h de set up et 1h de jumpscares quelque peu miteux, dans une histoire qui ne décolle jamais vraiment. Aussi, personnellement je me retrouve avec une scène post générique qui ne sert à rien à propos d'un personnage plus que secondaire qu'on ne reverra jamais. Encore une fois, dans Until Dawn la scène permettait de conclure un certain arc. Là ? Ca ne sert absolument à rien, ça ouvre quelque chose qui finalement n'aura jamais de conclusion et en fait quelque part ça ouvre quelque chose dont on s'en fout.

Voilà, le 6/10 est donc surtout parce que j'aime bien le principe de l'effet papillon, les films interactifs, que le tout est relativement bien pensé, le rebondissement même si il désamorce tout est assez bien trouvé, mais ils n'ont pas réussis à réitérer la magie.

PS : Quelqu'un m'a fait remarquer quelque chose qui ne m'avait pas sauté aux yeux et c'est pourtant flagrant maintenant qu'on me le dit. Le jeu est pensé pour de la coop, malheureusement il impacte le solo, c'est à dire qu'on se donne la réplique à nous même. Pour prendre l'exemple le plus flagrant, on mènera un certain nombre de choix nous guidant vers la proposition ou non de Alex à Julia, puis ensuite tu contrôles Julia pour accepter ou non la proposition si elle a lieu. C'est un exemple parmi tant d'autres mais cela diminue tout de même les conséquences. Il y a aussi une impression de subir l'action à cause d'une version alternative qui est pourtant bien trouvée. Disons que nous contrôlons Brad, un autre personnage fera quelque chose et le joueur devra faire en mesure. Un personnage fait un choix, le joueur doit assumer les conséquences, c'est ce que je veux dire par "le joueur subit l'action". On a tout de même la réponse à tout ça dans la version alternative, mais du coup on subit l'action du personnage que nous contrôlions dans la version "originale".