Les Tortues Ninja - Dessin animé (2012)
Les Tortues Ninja - Dessin animé (2012)

Dessin animé de Kevin Eastman et Peter Laird Comédie, animation et action 3 saisons (terminée) Nickelodeon 25 min 29 septembre 2012

Après avoir été exposées à du mutagène, quatre jeunes tortues, Leonardo, Raphael, Donatello et Michelangelo, sont adoptées par un humain (Hamato Yoshi) transformé lui aussi en rat, nommé Splinter. Ce dernier les élève comme ses propres enfants et leur enseigne les arts martiaux (Ninjutsu). Le jour de leurs 15 ans, les quatre frères sont autorisés à sortir pour la première fois des égouts dans lesquels ils ont été élevées. Ils peuvent enfin déambuler dans les rues de New York. Ils y rencontrent notamment April O'Neil, une adolescente douée en informatique. Son père a été enlevé par les Kraangs, de terribles extra-terrestres ressemblant à des cerveaux à tentacules.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie Les Tortues Ninja torrent



Bon alors voilà. J'ai attendu le 5ème épisode pour pouvoir tenter d'oser essayer envisager donner un avis relativement clair et vraiment sincère sur cette série. Donc pour l'instant, mon impression sur ce nouvel essai des aventures des reptiles écailleux carapaçonnés se base sur bien peu de choses en effet, mais il me tarde vraiment de clamer mon enthousiasme pour cette suite de gags puérils et de combats trop cool.

Alors voilà comment se présentent les choses. A l'inverse des deux précédentes séries, la première (totalement excellente) de 1987 et la deuxième (quelque peu chiante) de 2003, les tortues ne se différencient plus par l'unique biais de la couleur de leur bandeau. (pour rappel : Bleu : Leonardo, rouge : Raphael, violet : Donatello, orange : Michelangelo), mais ont chacune une petite caractéristique en plus, déjà suggérée dans les précédents opus, et même par leurs créateurs originels, Kevin Eastman et Peter Laird lors de leurs premiers comics : Donnie est devenu un grand échalas à l'allure pseudo geek (une sorte de Sheldon, mais en mieux) : C'est le cerveau du groupe. Raph arbore une carapace entaillée, il est plus trapu et carré : C'est la tortue bourrue, la brute épaisse du groupe. Leo est la tortue de base, il est LA tortue ninja, aussi simple qu'efficace : C'est le meneur du groupe. Et Mikey est plus petit, plus gesticulant et a des tâches de rousseur (de verdure plutôt) sur la tronche : C'est le gamin du groupe.

Alors cette nouvelle série commence par horripiler en bien des points. Les expressions faciales sont exagérées au maximum, dans la pure mode actuelle du "tout mangaifié", les yeux prenant des proportions énormes dans des excès de grimaces, signes-onomatopées sortant de leur tête et autre gros plans accompagnés de sons percutants façon "!" de Metal Gear Solid (je sais pas si j'me fais bien comprendre, mais moi je trouve ma comparaison parfaite donc ça va). Ensuite, le charme à l'ancienne n'est plus là, l'image de synthèse a comme il se doit la part belle, avec un rendu parfois discutable, entre cell-shading douteux et Beat 'em all de PS2 basique, laissant les personnages déambuler de façon raide et "tracée", sans naturel aucun. Ensuite, ajoutons à cela l'ambiance générale parfois (souvent) lourdingue, le rendu de Splinter vraim... oh et puis merde. Cette série déchire grave. Sérieusement j'adore, je trépigne d'impatience en attendant le samedi qui suit pour avoir mon prochain épisode, parce qu'au fond, rien ne vaut les chevaliers d'écailles à la télé (même si je les mate en replay pasque j'me passe bien de télé mais vous n'en avez rien à foutre).

Ces tortues son funs, drôles, nerveuses, résultat d'une alchimie de personnalités extrêmement bien réussie. Shredder n'est plus le Shredder que vous avez connu dans la première série. Ici, c'est un badass qui en impose et qui parle avec une grosse voix, un peu comme Batman, mais en mieux. Krang est bien là aussi, bien qu'on ne sait pas encore quel rôle il va vraiment jouer. Il se multiplie, prenant possession d'exosquelettes humains, sortes d'agents-Krang. Un peu comme des agents Smith, mais en mieux. Jusqu'à maintenant, c'était sur le look de Splinter que j'avais à redire, mais en fait dans l'épisode que je viens de mater, il a un sacré charisme et on sent bien que c'est LUI le maître. Et c'est avec un plaisir ÉNORME qu'on les retrouve à l'écran avec ce générique qui fout la pêche, dans une série qui s'annonce déjà bien meilleure que l'essai (pourtant louable) de 2003. Ça se marre comme des gorets, ça bourrine, ça bouge avec fluidité, ça saute de toits en toits et de murs en murs comme Spider Man mais en mieux, ça tabasse, dézingue, découpe, défonce, c'est brutal et bien chorégraphié, ultra punchy et mega cool, affrontant homme poireau-phasme géant, mutant arachnide et un tas d'autres machins à tout va dans les ruelles sombres de New York.

Alors voilà, j'adore les tortues depuis leurs débuts. J'ai lu le tout premier comics (bien sombre) et tout ceux que j'ai pu trouver sur le sujet (allant de la petite perle à la grosse daube) (je conseille fortement leur caméo dans Savage Dragon, si tu es amateur de comics et que tu lis ça, mais c'est pas le sujet ici, mes excuses) et un jour je récupérerai une Super Nes avec Turtles in Time. J'ai une affection énorme pour ces reptiles au point d'adorer le film de 1990 et d'aimer le deuxième. Malgré ça, je déteste le 3 et la série de 2003 m'avait pas mal déçu et je ne parle pas de leur immonde apparition live de 98, dégueulasse et insultante en format série dont je n'ai d'ailleurs pas pu regarder plus d'un épisode en entier. MAIS LA ! Là c'est l'éclate totale. Une série pour enfants avant tout, et pour gros fans de ces quatre mutants si charismatiques. Une série qui n'a pas plus de prétention non, mais une série réussie (même si je dis ça au bout de 5 épisodes, je me crois tout à fait)

Vivement samedi prochain !