Raging Loop (2015) - Jeu vidéo
Raging Loop (2015)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Kemco, Dwango et PQube Nintendo Switch, PlayStation 4, PS Vita et 4 autres Visual Novel 3 décembre 2015

Plongez dans un récit d'horreur psychologique palpitant se déroulant dans le village japonais isolé de Yasumizu. Le lieu est recouvert d'un épais brouillard, empêchant quiconque de s'enfuir. D'anciens dieux sont revenus, traquant les villageois un par un. Le festin a commencé, parviendrez-vous à survivre et à vous enfuir ?

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Raging Loop (2015) torrent



(note : cette critique est garantie sans spoilers)

Depuis le début de cette année 2020, un visual novel a particulièrement attiré mon attention et je n’ai cessé de le recommander aux communautés que je fréquente s’intéressant à ce genre à mi-chemin entre jeu vidéo et roman. Ce visual novel, il n’est nul autre que Raging Loop, ou Rei-Jin-G-Lu-P pour les intimes.

Alliant une partie des Loups-garous de Thiercelieux avec des boucles temporelles, Raging Loop est un thriller psychologique palpitant qui nous met dans la peau d’un motard perdu en montagnes, nommé Haruaki Fusaishi. Il doit survivre aux anciennes traditions d’un village isolé du nom de Yasumizu, suggérant le retour d’anciens dieux locaux qui semblent bien déterminés à l’empêcher de s’enfuir de cette situation périlleuse. Heureusement ou malheureusement pour lui, Haruaki est doté, sans qu’il ne sache pourquoi, d’un mystérieux pouvoir : à chaque fois qu’il meurt il revient à son point de départ, plusieurs jours en arrière. Pour ne rien arranger, un épais brouillard s’est levé et a enveloppé le village, empêchant quiconque de s’échapper avant la fin du jeu cérémonial.

Si jusqu’ici vous n’êtes toujours pas convaincu de vous lancer dans l’aventure Raging Loop, continuez à lire, je vais maintenant entrer dans la critique détaillée, point par point.

Organigramme et rebouclage

Comme je l’ai indiqué précédemment, Raging Loop raconte une histoire impliquant des boucles temporelles. Au niveau de l’intrigue, ça se traduit tout simplement par Haruaki qui meurt et repart dans la course en ayant acquis de nouvelles informations lui donnant un avantage sur les autres personnages. Du point de vue du joueur/lecteur, ce principe est exploité au niveau de deux éléments : les clés et l’organigramme (ou flowchart pour les gens plus habitués au terme anglais). Dans ce VN, il faut vous attendre à obtenir des game over, car c’est le principal moyen par lequel vous pourrez avancer. En effet, lorsque Haruaki meurt à la suite d’un mauvais choix, vous obtenez des indices qui passent en revue les raisons de votre échec et, dans certains cas, vous obtenez même des "clés", c’est-à-dire des informations importantes qui débloquent de nouvelles options lors de certaines prises de décisions. Pour revenir sur vos choix, vous n’avez évidemment pas besoin de revivre tout depuis le début (à la différence du protagoniste), car on est doté d’un organigramme extrêmement fourni, on a à peine besoin de système de fichiers de sauvegarde tant il est complet. Vous pouvez ainsi revenir à n’importe quel endroit et embranchement précédemment visité. Ces systèmes pourtant assez simples sont bien intégrés et permettent de rajouter une dimension ludique intéressante qui, sans créer une difficulté insurmontable, engendre de l’implication supplémentaire de la part du joueur/lecteur.

Tension et palpitation

S’il y a bien un point sur lequel Raging Loop fait très fort, c’est au niveau de son rythme. Il y a très peu de baisses de régime au cours de l’intrigue et le tout s’enchaîne agréablement sans s’écarter de son but : dès que Haruaki est lancé dans sa quête pour trouver un moyen de vaincre le destin, il s’y tient. Cela pourra déplaire à certains qu’il n’y ait par conséquent que très peu de passages "slice of life", c’est-à-dire des moments qui nous permettent d’apprécier les personnages dans des situations quotidiennes, généralement vecteurs d’attachement. Néanmoins, cela signifie que Raging Loop reste fidèle à ses intentions et évite au maximum les fioritures, car l’intérêt du VN réside tout particulièrement dans l’anticipation liée au mystère, aux morts et aux débats. A noter que le rythme est plus lent pendant l’arc final, mais cela reste cohérent quant à la manière dont la résolution de l’intrigue a été pensée, bien que ça pourra déplaire à certains. Afin de complémenter le rythme, l’ambiance est-elle aussi très réussie, et ce malgré une OST pas mauvaise mais peu mémorable et parfois répétitive. Au-delà des quelques passages de comédie, qui font assez souvent mouche d’ailleurs, on ressent bien le danger et le mystère constant qui entourent Haruaki, que ce soit par le biais des autres personnages à qui on peut difficilement faire confiance, par la confrontation constante entre le réel et le mystique ou simplement par les pensées du personnage lui-même.

Festin et psychologie

Selon des traditions ancestrales, quand le brouillard se lève sur le village de Yasumizu, les habitants sont obligés de participer à un jeu cérémonial mortel. Des loups se cachent parmi les villageois et doivent tuer un humain chaque nuit. Les humains ont cependant un moyen de riposter le jour : au cours d’une réunion baptisée "festin" le village discute afin de choisir quelle personne pendre parmi eux. L’objectif des humains est ainsi de se débarrasser de tous les loups avant qu’il ne soit trop tard. Un des éléments qui pimente cette partie de loups-garous ce sont les personnages. Non, il ne faut pas s’attendre à tout un panel de personnages avec des développements décapants, ni à pleurer à chaudes larmes en les laissant nous émouvoir. Comme j’en ai parlé précédemment l’intérêt du VN est ailleurs. Dans le cas présent, ce qui rend ces personnages intéressants est qu’ils sont tous suffisamment développés pour qu’on puisse comprendre la psychologie et le rôle de chacun d’eux. En effet, afin de comprendre la dynamique des débats, il est très important de se focaliser sur les différents rapports de force qui règnent au sein de la communauté, et comment chacun agit en conséquence. Certains profitent de leur autorité pour mener la danse, d’autres utilisent la ruse pour convaincre, d’autres encore se basent sur les rapports traditionnels ; il y en a même plusieurs qui ne sont pas particulièrement malins et se contentent de suivre les arguments des autres pour prendre des décisions. Tout cela est fait avec subtilité et réflexion, ce qui rend chaque "festin" particulièrement prenant à suivre tant les discussions se déroulent selon des schémas crédibles et cohérents sans pour autant devenir trop prévisibles au point d’entacher l’implication du joueur/lecteur. En parlant des personnages, Haruaki Fusaishi, notre protagoniste, est probablement l’un des meilleurs possibles pour ce genre d’histoire. C’est un anti-héros à la psychologie qui évolue tout du long de l’intrigue, il ne paraît jamais idiot aux yeux du joueur/lecteur car il parvient à être malin et à se faire les bonnes réflexions sans pour autant gâcher la découverte progressive du mystère, et, enfin, c’est un personnage particulièrement divertissant et proactif, dont on se lasse difficilement de suivre le point de vue. Également, le fait qu’il soit extérieur aux coutumes du village crée naturellement un détachement qui permet d’autant plus de suivre l’intrigue avec un regard critique sur les événements.

Mythes et traditions

Le dernier point important à aborder est celui du plan thématique. Comme le suggère le contexte dans lequel prend place le scénario, Raging Loop s’inscrit thématiquement dans la question des traditions, du divin et de la signification que chacun se fait de ses propres croyances. Je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la découverte, donc je préfère ne pas aller trop en détails, mais attendez-vous, au-delà de l’aspect psychologique déjà tant évoqué, à un traitement de ces questions presque anthropologique, c’est-à-dire qui s’attarde tout particulièrement sur l’aspect humain et culturel d’un groupe donné. On peut également compter sur plusieurs passages faisant référence à la mythologie, notamment au folklore japonais, pour susciter de l’intérêt à ceux qui, comme moi, sont particulièrement friands de ce genre de choses. Malgré tout, il est assez aisé de ne pas s’attarder sur le fond pendant les ¾ de l’intrigue et de se concentrer majoritairement sur la partie mystère et divertissement. Néanmoins, il faut quand même noter que cela devient particulièrement important pendant le dernier arc. Pour peu qu’on s’y intéresse et qu’on prenne le temps de creuser tout cela en amont, le mystère prend d’autant plus de sens et on se rend compte que tout a été bien pensé dans cette optique. Je dirais que s’il y a un point noir à cela, il vient du fait qu’on peut être tant captivé par le côté palpitant des événements qu’on peut finalement ne pas trouver ça intéressant une fois arrivé au bout, notamment parce que les sujets abordés n’ont pas forcément une portée universelle bien que leur présentation soit accessible. Pour autant, j’en suis personnellement ressorti convaincu.

Conclusion

D’une certaine façon, Raging Loop c’est un peu comme si Le Sanglot des Cigales rencontrait Zero Escape. Un cadre rural ancré dans des traditions ancestrales où un panel de personnages méfiants se retrouvent contre leur gré à devoir participer à un jeu de tension, de trahison et de survie, avec un protagoniste cherchant tant bien que mal à trouver la bonne échappatoire à cette spirale infernale. Il y a quelques aspects dont je n’ai pas parlé, comme par exemple le contenu bonus très fourni qui vous promettra encore bien des heures de lecture après que vous soyez arrivé à la fin, ou encore la direction artistique qui sans être exceptionnelle est globalement agréable à l’œil, avec en plus des CG (illustrations) d’une qualité assez homogène, bien que certaines soient particulièrement classes. J'aurais pu également évoquer le voice acting, étonnamment très réussi alors que les doubleurs sont plutôt inconnus au bataillon. Dans tous les cas, je recommande chaudement ce VN qui parvient à proposer une expérience à la fois complète, divertissante et réfléchie. Ne vous dites pas "encore une énième histoire de boucles temporelles", laissez vous simplement entraîner par cette partie de loups-garous endiablée.