The LXD : The Legion of Extraordinary Dancers - Série (2010)
The LXD : The Legion of Extraordinary Dancers - Série (2010)

Série de Jon M. Chu Action, aventure, drame 3 saisons (en cours) 10 min 7 juillet 2010

La Légion des danseurs extraordinaires , communément connus sous le nom Le LXD , est une série web sur les deux groupes de danseurs rivales: L'Alliance des Ténèbres, qui sont les méchants et la Légion des danseurs extraordinaires, les héros, qui découvrent qu'ils ont des super pouvoirs appelées "le ra" par leurs capacités de danse. L'histoire entière se déroule sur des centaines d'années, en commençant dans les années 1920 jusqu'à l'an 3000.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie The LXD : The Legion of Extraordinary Dancers torrent



Ceux qui ont déjà eu la (mal)chance de lire ma critique sur Sexy Dance 3D / Step Up 3D (http://www.senscritique.com/film/sexy-dance-3d/1001278725376194/critique/spry/) savent à quel point je peux être chiant dès qu'il s'agit de danse et de cinéma.

Du coup, la note de "9" pour The LXD est une véritable déclaration d'amour à cette série, qu'on se le dise.

D'ailleurs, avant même de parler de la série en elle-même, parlons de son réalisateur, Jon M. Chu. Oui, le même que pour Sexy Dance 3D (ainsi que le précédent).

En réalisant SA mini-série, on découvre donc un homme passionné, qui a du se sentir frustré par les codes du cinéma à spectacle et surtout, l'envie des producteurs de faire un film de danse pour monsieur et madame tout le monde.

Ici, rien de tout ça. Jon M. Chu prend le temps de placer sa caméra au bon endroit, au bon moment, pour créer une chorégraphie visuelle qui accompagne les mouvements de ses danseurs.

Parlons un peu de la série en elle-même maintenant...

Deux façons de la regarder : Au format film (chaque saison étant regroupée autour d'une section de presque deux heures chacune), ou au format web-série (10 mm l'épisode). Dans les deux cas, l'équilibre est respecté, ce qui n'est pas une mince affaire.

L'autre bonne chose, c'est que même si on navigue beaucoup autour du style Hip-Hop de la danse, les autres styles ont une place toute aussi importante, et on en arrive forcément à la conclusion que la beauté du geste n'a rien à voir avec son style.

Enfin, mention spéciale pour la musique qui est limite un personnage en plus autour du projet. Et on parle en plus de pièces originales, pensées uniquement pour les scènes qu'elles doivent sublimer.

Bien sûr, tout n'est pas toujours parfait dans The LXD. En choisissant de réaliser des saisons de 10 épisodes de 10 minutes chacun, Jon M. Chu tombe dans un petit piège où les deux derniers épisodes se doivent d'être épiques, sans pour autant le justifier scénaristiquement. Du coup, parfois, on se demande ce que font les personnages à tel ou tel endroit.

Mais bon, il s'agit là d'une petite mesquinerie, car véritablement, avec cette série est un petit bijou rare.