Kingdom Tales (2013) - Jeu vidéo
Kingdom Tales (2013)  - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Cateia Games PC, iPad et iPhone Stratégie temps réel et jeu de rôle 18 décembre 2013

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Jeux Kingdom Tales (2013) torrent



Dans la même veine que la série des 12 Labours of Hercule, on a Kingdom Tales. Comme son titre l'indique, on n'évolue plus durant l'antiquité grecque mais au beau milieu des fées, ogres, druides et autres dragons.

Les dragons sont d'ailleurs au centre de l'intrigue si tant est qu'on puisse parler d'intrigue. Après une brouille durant depuis des décennies, on est chargé d'enterrer la hache de guerre avec eux.

Pour cela, il s'agira de parcourir une map constituée de 45 niveaux. Sur ces 45 niveaux, il y aura plusieurs objectifs à remplir. Toujours les mêmes : amasser assez d'or, de bois, de puissance magique, détruire x araignées, x sorciers maléfiques, dégager x ruines. A noter qu'un trésor caché dans chaque niveau fait office de bon coup de pouce pour démarrer. Il ne faut pas pas hésiter à vite le débusquer.

D'où une certaine répétitivité car le schéma reste toujours le même. Construire des bâtiments, cliquer partout pour ramasser le plus de ressources possibles avant la fin du chrono. Finir avant que le sablier soit à vide permet d'engranger des points bonus. Après chaque stage, il y a un récapitulatif des points engrangés mais comme il n'y a aucun classement en ligne ou quoi que ce soit, je ne vois pas vraiment l'intérêt.

Si. Le jeu embarque quelques succès à remporter. Mais on les déverouille au fur et à mesure de la progression donc au final la rejouabilité est plutôt nulle et le jeu se termine en cinq/six heures. D'autant qu'il n'est pas vraiment difficile à part peut-être sur un ou deux niveaux où il faudra un poil réfléchir en amont sur l'ordre des bâtiments à construire.

Un bon petit jeu casu pour des non initiés à l'univers du jeu vidéo et à qui on ne va évidemment pas diriger d'emblée vers les mastodontes du genre demandant, qui plus est, souvent des configurations assez gourmandes.