Hatufim, prisonniers de guerre - Série (2010)
Hatufim, prisonniers de guerre - Série (2010)

Série de Gideon Raff Drame 2 saisons (terminée) קשת 1 h 6 mars 2010

Ils sont 1500 en Israël à avoir été prisonniers de guerre et à être revenus au pays. Hatufim ("prisonniers") explore le retour de deux d'entre eux dans leur famille, et les traumatismes qu'ils doivent gérer.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie Hatufim, prisonniers de guerre torrent



Trois soldats israéliens, sont capturés lors d'une opération au Liban puis maintenus en détention en Syrie. Cette intrigue marque son originalité par le traitement à l'envers de ce que font les séries en général. On commence par le retour au pays au lieu de terminer l'histoire par le happy end du retour. Le traitement également jouera sur l'aspect psychologique plutôt que sur le spectaculaire et troisième point, on suit trois personnages et non un pour en intégrer un quatrième, qui lui aussi permettra une seconde histoire en parallèle pour au final, un scénario maîtrisé et bien ficelé.

Sur un sujet tabou, une série de genre des plus originales et des plus intéressantes sans parti-pris, sans effets spéciaux, sans longueur, on rentre dans le vif du sujet et on est happé par la maîtrise de la mise en scène efficace et sans fioriture par une caméra au plus près et des images sans concession, images sombres, violentes et rapides qui accentuent le rythme et le propos.

Une première saison sur l'impact pour les familles israéliennes du retour de leurs prisonniers de guerre, interprétée tout en sobriété et justesse, signifiant avec finesse le décalage des uns et des autres face à ce retour inespéré (?). Des flashback distillés avec parcimonie pour nous amener à une meilleure compréhension des traumatismes tout en maintenant le suspense, et une montée en tension réussie. Ici pas de grand spectacle mais un drame intimiste avec cette violence sourde constamment présente au fil de l'histoire. Encore une fois, tout un panel de personnages évoluant chacun à leur manière avec tout ce que cela implique de remises en question, de malaise et de drame.

Seconde saison, plus dense, on passe de l'autre côté et vers le final par de nouveaux flashback, d'une grande puissance, sans aucune piste révélée. Toujours tendue et rythmée. On souffle aussi avec les quelques touches d'humour pudiques nous immergeant encore plus dans les caractères sobres des personnages.

Un suspens réussi, des acteurs impeccables, notamment avec la révélation de Assi Cohen interprétant "Amiel" et son jeu d'ambiguïté tout du long le révèle comme un acteur à découvrir et sans oublier Ishaï Golan qui semblerait être un acteur phare de son pays. Une série addictive à regarder en VO.