Une femme douce - Film (2017)
Une femme douce - Film (2017)

Film de Sergeï Loznitsa Drame 2 h 40 min 16 août 2017

Une femme reçoit le colis qu’elle a envoyé quelques temps plus tôt à son mari incarcéré pour un crime qu’il n’a pas commis. Inquiète et profondément désemparée elle décide de lui rendre visite. Ainsi commence l’histoire d’un voyage, l'histoire d’une bataille absurde contre une forteresse impénétrable.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Une femme douce torrent



Aller voir un film d'auteur ukrainien en version originale s'avère bien souvent être une expérience insignifiante ou un voyage extatique. Point de dérogation à la règle ici.

Une femme habitant une bicoque dans un coin paumé de l'URSS décide de se rendre elle-même dans la prison où est détenu son mari afin de lui remettre un paquet que la poste lui à retourner. Son parcours se révèle chaotique, confronté à des obstacles administratifs et pénitenciers mais aussi humains tous plus détestables les uns que les autres. L'ombre de l'ex union soviétique plane en permanence à travers les références multiples à Marx, Staline, Lénine et enfin Gorbatchev, le tout dans une atmosphère grisâtre et sombre. Les plans séquences succèdent aux plans séquences, caméra fixe la plupart du temps, ça semble long mais nécessaire pour ajouter de la lourdeur. Arrive la première scène d'empathie au sein d'une association des droits des victimes à laquelle suivra celle, hallucinante, que je qualifierais de Cérémonie aux couleurs vives et malsaines dans une atmosphère tout en contraste.

Une sorte de procès dont le "jury" est formé des différents personnages rencontrés auparavant et qui se soldera par le viol de la femme douce dans un fourgon censé l'amener à son mari : un rêve cauchemardesque de cette dernière.

L'épilogue (?) arrive, réveillée dans une gare où tous les passagers sont endormies elle suit cette femme volumineuse qui semble vouloir l'aider...

Attention, amateurs exclusifs de blockbusters ou d'action, ce film serait l'un de vos pires supplices cinématographiques. Je voulais déjeuner et voir Atomic Blonde par la suite, chamboulé, j'ai préféré me promener.