La Chanson de l'éléphant - Film (2016)
La Chanson de l'éléphant - Film (2016)

Film de Charles Binamé Drame 1 h 50 min 20 février 2015

À la veille de Noël, la disparition soudaine du docteur Lawrence provoque une onde de choc dans l’institution psychiatrique où il exerce. Le directeur, le docteur Green, veut éviter que la nouvelle devienne publique, car l’hôpital a été récemment au centre d’un scandale. Il entreprend alors de questionner Michael, un jeune homme en traitement qui est le dernier à avoir vu le médecin. Malgré l’avertissement de l’infirmière en chef qui connaît mieux que quiconque le patient, celui-ci entraîne Green dans un jeu psychologique qui le trouble profondément.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film La Chanson de l'éléphant torrent



Arrivera-t-il un jour où Xavier Dolan me décevra ? Pour l'instant, qu'il soit devant ou derrière la caméra, je suis épatée par son talent, son charme, le naturel de son jeu, ses mimiques.... Je le trouve drôle, cynique, malin, à claquer, à fleur de peau, mais ce qui se dégage surtout à chaque fois, c'est pour moi l'intensité et la sincérité des performances qu'il livre. (Ahhh, l'amouuuuuur....)

J'étais curieuse de découvrir ce film dont le synopsis me rappelait des films comme Dédales, je m'attendais à un casse-tête psychologique, un film à twist où on allait encore nous sortir du placard une histoire de dédoublement de personnalité (parce que hôpital psychiatrique une disparition)....et puis en fait pas du tout !

Comme à mon habitude, ne comptez pas sur moi pour vous révéler les secrets de l'intrigue : je conseille plutôt de se laisser porter par par ce déroutant et singulier huis-clos dont le scénario tient, il faut bien l'avouer, sur un timbre-poste : dans un HP, le Dr Lawrence, un psychiatre, disparaît sans laisser de traces. Il se murmure que Michael/Dolan, l'un de ses patients, aurait des informations sur cet événement, seulement il ne veut rien raconter et va passer son temps à inventer des fausses pistes qui, bientôt, esquisseront sa propre histoire.

La totalité du film constitue en un face-en-face, dans le bureau du disparu, une sorte d'interrogatoire entre le Dr Greene, psychiatre et directeur de l'hôpital et le (très malin) Michael, qui va lui donner du fil à retordre, cherchant ainsi à inverser le rapport de force : c'est lui qui est enfermé et à qui l'on donne des ordres, mais c'est pourtant de lui et de son bon vouloir que dépend l'avancée de l'enquête.

En revanche, les embardées du scénario sur les femmes entourant le Dr Greene m'ont paru totalement creuses et dénuées d'intérêt, pas suffisamment exploitées - bref, absolument vaines. Les personnages secondaires n'ont aucune épaisseur, leurs rôles souffrent d'un manque d'écriture criant, c'est assez dommage car il y aurait eu de la matière (l'ex-femme, la perte de l'enfant, la nouvelle compagne rejetée...)

Sans être un film exceptionnel, La chanson de l'éléphant vaut essentiellement pour la prestation de Dolan dont le personnage insolent, infantile, bravache, agaçant mais aussi très émouvant, est assez incroyable. On retrouve étonnamment - alors que ce n'est pas son film - les problématiques de l'homosexualité et du rapport (compliqué) à la mère, qui filent toutes ses œuvres, à commencer par l'excellent J'ai tué ma mère (qui fera totalement écho à ce film, d'ailleurs).

Un film assez surprenant autour de la question de la manipulation, qui se suit sans déplaisir.