The Other Side - Documentaire (2015)
The Other Side - Documentaire (2015)

Documentaire de Roberto Minervini Drame 1 h 32 min 28 mai 2015

Dans un territoire invisible, aux marges de la société, à la limite entre l’illégalité et l’anarchie, vit une communauté endolorie qui fait face à une menace : celle de tomber dans l’oubli.
Des vétérans désarmés, des adolescents taciturnes, des drogués qui cherchent dans l’amour une issue à leur dépendance, des anciens combattants des forces spéciales toujours en guerre avec le monde, des jeunes femmes et futures mères à la dérive, des vieux qui n’ont pas perdu leur désir de vivre…
Dans cette humanité cachée, s’ouvrent les abysses de l’Amérique d’aujourd’hui.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film The Other Side torrent



The Other Side dresse le portrait d’une Amérique déchue, prisonnière de ce qui fut sa force : l’économie et les armes. Le film se divise en deux parties, une première dans laquelle nous suivons Mark, un toxicomane et une deuxième où nous infiltrons une brigade paramilitaire paranoïaque et complotiste. Le portrait de Mark est réussi en tout point, Minervini arrive à faire oublier sa caméra même si on peut penser que certaines scènes sont mises en scènes (lorsque Mark et Lisa font l’amour). Les personnages filmés sont attachants, la caméra ne pose aucun jugement sur leurs actes certes illégaux. Les images sont dures, la scène où une femme enceinte se pique avant de monnayer son corps est difficilement soutenable, mais sont symboles d’une société abandonnée (par un Obama dont le mépris est le lien entre les deux parties), anéantie, partagée entre le désir de s’élever et celui d’oublier. La deuxième partie, sur des combattants convaincus que l’élection d’Obama est un complot afin de réguler le port d’arme et permettre l’invasion des USA, tourne un peu facilement dans la provocation facile et gratuite. La dureté des images de la seconde partie peut paraitre stupide, notamment une scène où une femme pratique une fellation en portant un masque d’Obama. Cependant, si elle est visuellement putassière, cette seconde partie est intéressante dans ses propos, une foi la grossière théorie du complot digérée, on remarque une vision critique de ces soldats vis-à-vis du passé de leur pays. Les propos d’un des chefs du commando sur la place de l’Amérique en Iraq sont frappants de lucidité et si leur haine d’Obama est manifeste, leur désamour pour les Bush et autres Trump existe. Minervini crée un portrait touchant d’une Amérique marginale, d’une Amérique désabusée, mais patriote, d’une Amérique dans ses paradoxes et ses contradictions et en extrapolant, d’un occident dictatorial.