Chiko, l`héritière de Cent-visages - Anime (2008)
Chiko, l`héritière de Cent-visages - Anime (2008)

Anime de Nobuo Tomizawa et Shinji Ohara Drame, aventure, animation 1 saison (terminée) 25 min 13 avril 2008

Dans les années 1950, au Japon, la toute jeune Chizuko Mikamo est orpheline et surtout riche héritière. Recueillie par son oncle et sa tante, elle lutte contre leurs manigances déguisées pour l'empoisonner. Grâce à une vive intelligence et sa passion pour les romans policiers, elle évite un jour la mort de peu : le fidèle maître-d'hôtel de la maison se révèle alors être le célèbre voleur Cent-Visages, venu dérober un joyau de prix, qui lui propose de l'aider à fuir et d'intégrer son équipe...

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Serie Chiko, l`héritière de Cent-visages torrent



Nijuu mensou no musume, traduit mystérieusement en "L'héritière de Cent-Visages" en français, et "Daughter of Twenty Faces" en anglais, est un anime réalisé par le Studio BONES (connu surtout pour Fullmetal Alchemist, Gosick, et enfin plus récemment My Hero Academia, est un anime qui fait globalement l'unanimité : Quand on regarde les critiques, tous sont d'accord pour dire que le début est très bien, et que la fin...

Pue du boudin. Disons.

Alors, commençons par quelques faits. Nijuu Mensou no musume est un manga à l'origine adapté en 2008. Pas dégueulasse, l'animation 3D est même plutôt joli. Quelques plans font vraiment cheap, et parfois, l'animation a quelques grosses baisses -surtout dans la première partie de l'anime-. La musique est très bien, avec quelques thèmes mémorables. Les Seiyuu sont convainquant, particulièrement Kogoro Akechi, le détective, ou bien, celui de l'héroïne, Chiko.

Mais alors, pourquoi un tel gâchis, comme dit ce titre volontairement provocateur ?

Et bien, tous sont d'accord pour dire que l'anime commence très bien. L'héroïne est intéressant, et cohabite dans un groupe de personnages haut en couleur, assez développés, avec des caractères bien reconnaissable. Bien que des criminels, l'équipe agit pour la bonne cause, jouant même le rôle de police quand celle-ci -un classique du genre- est un concentré d'incapable, se reposant surtout sur des détectives extérieurs.

Et à la seconde moitié de l'anime, le contexte change, et là, beaucoup de critiques sont d'accord... C'est moins bon.

Et pourtant, ce n'est pas le développement de l'héroïne qui cause soucis... Ou même des personnages secondaires. Au contraire, le développement est toujours aussi agréable. Les personnages changent, se développent, mûrissent énormément. L'exemple parfait est sans doute le détective incapable Akine, qui passe d'un personnage secondaire stupide et incapable, à un personnage plus complexe, meurtri par son passé.

Pour beaucoup le soucis est lié au fait que

Le camp des gentil est décimé à la moitié de l'anime. Quasiment tout le monde meurt, excepté Chiko, Cent Visages, et Ken. Pour beaucoup, c'est cela qui gâche l'anime, car on aurait aimé voir plus longtemps ses personnages, voit comment il se développe, etc...

Ce n'est pas à mon sens le soucis de cet anime. L'événement, aussi tragique soit-il, était nécessaire pour le développement de Chiko, qui avait besoin justement que son contexte confortable change, pour qu'elle vienne affronter son développement personnel. Le soucis est à mon sens lié à deux points : Et attention, ça va spoiler.

Le premier moins est lié au personnage de Cent-Visage.

Le personnage de Cent-Visages est un personnage complexe, avec un passé très intéressant. Loin d'être un personnage manichéen, bien que dans toute l'histoire que l'on voit, (donc non le passé, l'histoire présente) il fera toujours le bon choix moralement parlant. Non, ce qui peut énerver, c'est le ridicule du fait qu'il va "mourir", ou plutôt disparaître TROIS fois durant l'anime. Ce qui passait la première fois, devient ridicule la seconde fois. Le personnage de Ken le fait même remarquer, en mentionnant que cela serait la cinquième fois ! C'est un personnage qu'on aimerait suivre et mieux comprendre, mais son arrivé, presque toujours en Deus Ex-Machina, ne permet pas le développement de ce personnage. Au final, on a la mauvaise impression que nous non plus, on ne le connaît pas.

Par contre, dieu qu'il est classe.

Le second point, beaucoup plus problématique, est lié aux méchants.

La construction des méchants est assez simple, et reprends un schéma classique.

Le premier méchant, le Tigre :

Représente le menace, avec un grand M. On ne sait rien de lui. C'est une menace pur et dur, sans développement et personnalité. Il représente le danger, et va même provoquer la transformation radicale de la vie de Chiko.

Le second méchant, Seiji Tamiya

Représente elle le passé de Cent Visages. Ses erreurs, ses regrets. Le fait qu'elle soit devenue folle à cause des actions de Cent Visages. Elle vit pour détruire Cent Visages, car elle l'aime, et car elle ne peut vivre sans lui. C'est passionnant.

Donc, en toute logique, le troisième méchant devrait représenter une confrontation idéologique avec Cent Visages, pour permettre le développement complet de Chiko. Qu'elle est vu ainsi la "menace", le "passé", et qu'ainsi, elle finisse son développement par un méchant qui proposerait des alternatives, le fait qu'elle choissise alors d'être "la fille de Cent Visages", comme le titre le dit, serait très fort émotionnellement. Elle porterait alors le message, et deviendrait digne héritière de Cent Visages.

Et ça a été le choix des auteurs de la série, sans surprise... Mais c'est un échec. Pourquoi ?

Car le troisième méchant, le professeur Kohei Kakihara est réduit à un méchant bas de gamme, cliché et ridicule, et même méchant pour être méchant. Il ne propose que très peu une autre option à Chiko. Pourquoi cela ? Car il n'a qu'un rôle d'antagoniste finale. Et c'est dommage ! Car la série perd de sa qualité d'écriture, pour finir sur un final explosif, bien épique, mais qui laisse un goût d'inachevé dans le développement de Chiko. Finalement, elle n'avait pas à se développer, car elle se devait de rejoindre le camp de Cent-Visages, car l'autre camp était un camp machiavélique, méchant, et sans développement. Et ça, c'est très dommage, car la série finit le cul entre deux chaises.

Ainsi, la série commence bien, mais sa seconde partie perd l'intérêt des spectateurs, et devient enfaite assez bateau. Une simple héroïne qui affronte des grands méchants pas beau, et qui accepte son héritage. Et c'est dommage, quand on voit ce qu'aurait pu être cet anime. Finalement, un bon moment passé devant, mais décevante sur la fin.