Encore un baiser - Film (2010)
Encore un baiser - Film (2010)

Film de Gabriele Muccino Romance et comédie dramatique 2 h 20 min 29 décembre 2010

Carlo est séparé de sa femme Giulia qui a la garde de leur fille de dix ans, Sveva. Il vit avec Ginevra, une jeune femme beaucoup plus jeune que lui, tandis que Giula vit avec Simone, un acteur à la petite semaine. Paolo, Alberto et Adriano, partis pour un tour du monde, ont été arrêtés dans leur élan par le tsunami. Paolo et Alberto sont rentrés, mais Adriano s'est fait arrêter pour trafic de drogues et a fait trois ans de prison en Thaïlande. Paolo a repris le magasin d'objets religieux de son père. Il sort avec Livia, l'ex d'Adriano, qui a élevé seul leur fils, Tommaso, 11 ans maintenant. Livia refuse de dire à Tommaso les liens qu'elle partage avec Paolo. Le couple de Marco et Veronica bat de l'aile : ils n'ont jamais réussi à avoir d'enfants, et maintenant, le désir a disparu. Lorsqu'Adriano rentre de Thaïlande, les amis vont se retrouver, et le temps du bilan est arrivé, 10 ans plus tard.

Aide


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Film Encore un baiser torrent



Si seulement Canet avait vu ce film avant de nous pondre les petits mouchoirs il aurait eu des complexes et ne l'aurait pas fait. Ce film a tout ce que l'autre n'a pas. De l'excellence!

Je ne sais par où commencer tant j'ai aimé ce film. Une distribution variée et pétillante, des dialogues fins, drôles qui sonnent juste, une élégance propre à un certain cinéma Italien. C'est beau et ce n'est pas fait exprès. Il n'y pas de pseudo recherche d'esthétisme ici, juste du talent.

Encore un baiser est une immense peinture représentant les rapports amoureux, la vie de couple et les saloperies qu'on prend plaisir à se faire l'un à l'autre, les uns aux autres, ce qu'on fait par amitié et ou ce qu'on ne fait pas. Ce qu'on accepte et ce qu'on ne veut pas voir. Contrairement au film de Canet, ici on ne donne pas de leçon de morale et pourtant on se trahit, on se ment, on meurt quand même.

On pourra tout de même reprocher à ce film une importante fragmentation des scènes, un certain manque de fluidité. Déroutant parfois. On pourra aussi reprocher d'avoir à nouveau représenté cette bourgeoisie italienne qu'on filme beaucoup en ce moment. Peut-être un peu systématique!

J'ai en tout cas adoré commencer cette nouvelle année cinématographique par ce film de... 2010!